Focus sur 4 "dictats" du développement personnel

Dernière mise à jour : 14 oct. 2021

Je suis la première à promouvoir le développement personnel, ses outils et méthodes pour s’épanouir et se sentir au mieux dans sa vie, dans sa tête, dans sa peau, … mais attention à ne pas tomber sous le joug de la dictature de cette mouvance ! Comme dans tout domaine, il n’est pas bon de tomber dans l’extrême et de suivre coûte que coûte les injonctions de ce concept de bonheur accessible à toutes/tous dès maintenant ! Tout est histoire de dosage, d’équilibre, de bon sens, … et de ressenti personnel !


J'ai donc envie de partager avec vous dans ce premier article sur le sujet quelques-unes de mes réfléxions à partir de quelques exemples qui vous parleront très certainement.


1 - Être dans l’instant présent

"Être dans l'instant présent", oui pour savoir profiter de chaque instant, pour savoir profiter de plaisirs simples de la vie - hé oui, kiffer de prendre un bon café seule en terrasse au soleil est possible, normal et bienvenu !

Oui pour ne pas toujours attendre quelque chose de plus pour s’autoriser à se sentir bien... Vous connaissez sans doute cette voix intérieure qui dit : « Je serai heureux/se quand j’aurai tel poste / tel diplôme, quand je serai marié/e, quand j’aurai une maison, quand je serai en vacances, quand mes enfants seront autonomes, … ». Honnêtement, c’est sans fin !

Par contre, attention, ne vivre que dans l’instant présent nous fait oublier d’où nous venons, ce qui nous a construit, les apprentissages tirés de toutes nos expériences passées, qu’elles soient agréables ou non, comment et pourquoi nous sommes là où nous sommes, qui nous sommes, … C’est oublier notre nature et identité propre !

Par ailleurs, ne vivre que dans l’instant présent empêche la projection dans le futur. Cela ne permet pas de donner du sens à sa vie, d’évoluer, de se construire une vie sur mesure, en accord avec nos valeurs, qui nous sommes, … Cela empêche de se projeter, de mener des projets personnels et professionnels, de s’autoriser à accomplir ses rêves aussi simples ou complexes soient-ils, d’oser exprimer ses potentiels et d’en faire profiter les autres !

Sans projection dans le futur et sans appui sur notre passé, nous perdons l’essence même d’être un humain… Alors « profitez de l’instant présent », oui bien sûr, c’est salvateur et source de bien-être, mais ne vous y perdez pas non plus ;-) !

Faites de votre passé une force inébranlable et de votre futur une fabuleuse aventure épanouissante pour cheminer dans le présent en toute joie et sérénité !

2 - La pensée positive

Appliquer les préceptes de la pensée positive, oui, car, même si cela peut sembler vraiment difficile, voire impossible, chaque évènement, agréable comme désagréable, a quelque chose à nous apprendre. A nous de retirer le meilleur de chaque situation, soit pour provoquer ces évènements sources de bien-être, soit pour rectifier quelque chose dans notre manière d’agir / réagir / penser, … pour ne pas que cela se reproduise. Cela suppose d’être à l’écoute de nos émotions et de comprendre leur message pour faire en sorte de satisfaire nos besoins (un autre article sera dédié à cette thématique).

Attention cependant, certains pensent que la pensée positive se traduit par le fait de renier tout ce qui est désagréable et de garder la « banane » quoiqu’il arrive… C’est très dangereux ! Faire fi de ce qui est désagréable, refuser les instants « down », nier se sentir mal, … ne fera qu’amplifier le malaise, qui finira par s’exprimer de manière plus flagrante, comme un burnout ! Il est important de reconnaître et d'accueillir les moments où nous nous sentons moins bien. Ces moments sont essentiels à notre bien-être puisqu’ils sont là pour nous indiquer que quelque chose doit être modifié, que nous devons prendre soin de nous et de nos besoins. Ressentir des émotions désagréables est également un signe que nous sommes en bonne santé émotionnelle ! Nous ressentons des émotions et c’est cela être vivant ! Ne pas en ressentir est anormal... Malheureusement la société a cherché à nous conditionner et il est nécessaire pour nombre d’entre nous de (ré)apprendre à ressentir et comprendre ses émotions pour ensuite adapter ses pensées et actes. La véritable pensée positive, au-delà d’un concept à la mode qui peut paraître fumeux, est une manière de penser raisonnablement optimiste qui mène à une vie réellement épanouie, en toute simplicité et donc accessible à bon nombre d’entre nous * !

La véritable pensée positive est une manière de penser raisonnablement optimiste qui mène à une vie réellement épanouie, en toute simplicité !

* Je ne parle évidemment pas des personnes en situation très difficile, pour lesquelles les besoins fondamentaux ne sont pas remplis… L’urgence est ailleurs que dans le fait de se mettre à penser positivement, même si cela peut probablement aider un peu…


3 - Être à l’écoute de ses émotions

Oui car, comme expliqué ci-avant, être à l’écoute de nos émotions permet de comprendre nos besoins et de pouvoir les satisfaire, que ce soient des besoins de reconnaissance, d’appartenance, de maîtrise, ou …

Voir la pyramide des besoins de Maslow qui a le mérite d’exister et de lister les différents besoins d’un être humain, même si la hiérarchie peut être discutée.


Attention cependant, encore une fois, à ne pas tomber dans l’extrême, notamment pour les personnes dites « hypersensibles » car en se mettant à écouter nos émotions, nous pouvons tomber sous leur dictature, se laisser envahir et guider par elles. Rappelons-nous que nous ne sommes pas nos émotions, elles ne nous définissent pas, elles sont seulement des messagères de notre vécu intérieur pour nous indiquer quels sont nos besoins et comment les satisfaire. L’idée est donc d’entendre ce qu’elles ont à nous dire, de les accueillir, de vivre ces instants d’émotions mais aussi d’apprendre à les gérer de manière à ne pas être sous leur emprise et de n’être finalement qu’une boule d’émotions incontrôlables… Voir l’article plus détaillé dédié à ce sujet.


4 - Soyez vous-même

"Soyez vous-même !", oui, en effet, mieux vaut que nous soyons nous-même et que nous sortions peu à peu des cadres / rôles, … dans lesquels la société a cherché à nous mettre et des barrières / croyances que nous nous sommes construites pour correspondre à ces standards !

“Soyez vous-même, les autres sont déjà pris.”, comme l’exprime si justement Oscar Wilde.

Par contre, attention, certains en viennent du coup à imposer qui ils sont aux autres, sous prétexte de « ... » justement. S’affirmer, être en accord avec soi-même, ses valeurs, ses besoins, sa personnalité, … être soi-même et donc se respecter soi-même est essentiel et constitue une belle évolution de l’être humain - que je prône d’ailleurs au quotidien - mais il est essentiel que cela se fasse en total respect et toute bienveillance envers les autres !

La connaissance de soi, l’adaptabilité, l’intelligence émotionnelle, l’intelligence relationnelle, le respect et la bienveillance sont des facteurs clés de réussite de cette transformation « être soi-même ».


En conclusion

Ce ne sont que 4 exemples mais ils illustrent assez bien selon moi en quoi le développement personnel, mouvement aussi fabuleux soit-il, peut devenir malsain si poussé à l'extrême, appliqué sans prise de recul, sans bon sens et sans intégration dans une vision globale de l'être humain comme individu et comme faisant partie d'un tout, qui va au delà de sa simple condition humaine.


Je serai ravie d’échanger avec vous sur ce sujet, donc je vous invite à commenter ici ou en privé ce que cet article vous amène comme réflexion, je vous répondrai avec grand plaisir.


Prenez soin de vous, soyez heureux, osez révéler votre potentiel !

« Para be happy ;-) »

42 vues0 commentaire

Posts récents

Voir tout